Bébé Enfants Mumlife Vie de maman

Bébé ne dort pas ? Toutes les pistes

1 novembre 2018

Voilà plus d’un an et demi que mes nuits ont été chamboulées par ma seconde fille, au point , disons-le, de faire disparaitre complètement le sommeil parfois : nuits debout, fatigue et burn out au rdv… Celles qui me suivent sur Instagram savent….  Et aujourd’hui, bébé dort. Vraiment.

Là, je viens  d’annuler mon RDV avec un ORL, or j’aurais certainement dû commencer par aller le voir, justement. VOICI pourquoi cet article existe. Il y a des choses à faire à mon sens dans un ordre précis pour avancer dans le retour au sommeil. Une sorte de parcours idéal, à diffuser largement, car vu le nombre hallucinant de messages privés que je reçois sur Instagram à chaque fois que je fais une story sur ce thème, nous sommes nombreux à souffrir, parfois gravement, de la privation de sommeil. Nous qui avons galéré, cherché, pris des avis et fait tout dans le désordre, voici les résultats de mes recherches, car (et vous êtes nombreuses)

En préambule : il est bon de faire un point sur « comment » l’enfant ne dort pas : il ne s’endort pas ? Lutte contre le sommeil ? Refuse son lit ? Ou alors s’endort easy mais se réveille ensuite ? Réclame les bras ? Un biberon ? Pleure quand il se réveille ou se lève et vient discretos dans le lit ?

Bref, il faut essayer de visualiser le problème, pour le comprendre, comprendre ce qu’il cache, quelle est la source du symptôme.

1° Faire des vérifications médicales de bases

– Aller chez le pédiatre vérifier qu’il n’y a pas une otite, un rhume, quelque chose qui lui fait mal.

– Aller chez l’ORL vérifier qu’il n’y a pas un souci invisible (oreille interne, sinus…)

– Aller chez un gastro pédiatre vérifier s’il n’y a pas un RGO, un reflux, des allergies alimentaires (lait de vache…)

– Aller chez un ostéopathe voir s’il n’y a pas un souci « mécanique » (articulation coincée, maux de ventre…)

En bonus, on vérifie que l’enfant boit et mange assez avant de dormir ainsi que la température de la chambre et s’il est assez ou trop couvert, pour qu’il ne soit pas réveillé à cause de ça.

2° Chercher plus loin, côté émotions, angoisses etc

– Psy spécialisé

il existe plein de coach du sommeil et autres psy spécialisés dans les questions du sommeil.  Parfois une seule consultation suffit! Voici quelques contacts des gens les plus connus dans le domaine

– Lyliane Nemet-Pier et l’équipe qu’elle a formé à sa méthode dont les coordonnées sont sur le site Jolidodo :  c’est l’une d’elles que nous avons été voir. Ses consultation repose sur l’histoire familiale, l’organisation des journées, de la maison etc… c’est une analyse globale qui déterre les blocages souvent à l’origine du problème: un deuil, des choses non expliquées à l’enfant, un rythme inadapté, de mauvaises habitudes qui bien que pleines d’amour empêche le coucher… C’est diablement efficace. Voir mon expérience ICI

– Laure de Objectif Dodo que j’ai eu au téléphone, qui a vécu le truc et propose un coaching, sur le même principe que ci dessus, mais plus « pas à pas » avec suivi quotidien. Très sympa et pleine de bienveillance

– Aude Becquart

– Bernadette Lemoine

– Clinique du sommeil (CMVS dans le 17eme par exemple)

– Kidz et Family (anciennement Monstres et Compagnie)

– Microkiné :

Beaucoup de mamans en parlent mais c’est encore peu connu. Voici une définition « La microkinésithérapie est une technique de soins manuelle consistant à retrouver dans l’organisme d’un sujet les « traces » des évènements non éliminés qui sont à l’origine des symptômes observés. Une stimulation de ces zones permet de déclencher les mécanismes auto-correcteurs capables de les éliminer. » Ca a amrché pour certaines qui ont trouvé le noeud, mais moi je n’ai pas essayé.

– Kinésiologue :

en gros, ici, c’est le corps qui répond via un toucher musculaire qui révèle par les micro contractions des réponses enfouies. Le praticien va donc « à la pêche » pour trouver l’origine des maux, en posant des questions et en ressentant ce que le corps exprime. essayé sans résultat flagrant, mais je suis sure que ça nous a fait avancer quand même, notamment moi, car c’est sur la maman que se pratique la séance pour atteindre bébé par ricochet.

 

3° La parole, le rituel, les méthodes et lectures

Il est bon et très utile de parler à l’enfant, même bébé et de TOUT lui dire. Voici les pistes qui m’ont été données :

– Le coucher au bon moment

C’est souvent plus tôt qu’on ne le croit. Pour cela, avancer l’heure du repas même s’il faut le faire dîner à 18h30 (ce qu’on fait chez nous, pour se être dans les chambres vers 19h15, pour jouer, les câliner, raconter des histoires, se préparer et enfin se coucher). et surtout trouver la bonne heure en se fiant a ses signes de fatigue (et pas à notre envie à nous de passer du temps avec bébé quand il est 20h…): il se frotte les yeux, prend son doudou et sa tétine, baille… c’est l’heure!

– Bétonner le rituel du soir

toujours la même heure, les mêmes choses dans le même ordre et des histoires qui racontent la journée (livre sur la crèche, sur le parc…). Une musique toujours la même. On retrace en lisant ou en parlant ce qui s’est passé pour évacuer ce qui pourrait tourner dans sa tête, et on se projette au lendemain, sur ce qui arrivera au réveil, ce qu’on fera…

– Lui parler, « sérieusement »

– lui raconter la grossesse et sa naissance s’ils ont été difficiles

– lui expliquer que papa et maman sont fatigués, à bout, qu’ils ont besoin de dormir

– lui dire « tu n’as pas besoin de me rassurer en pleurant, je sais que tu vas bien, je ne suis pas inquiète »

– « tu es en sécurité »

– Faire des recherches

Il existe beaucoup de « méthodes », moi je ne suis pas pour la plupart d’entre elles qui tendent à « dresser » l’enfant en le laissant par exemple pleurer 5, pui s10, puis 15 minutes. Et surtout, ca ne marche à mon sens que sur le petits bébé: à 20 mois, aucune efficacité, elle tient trop bien le coup 😉

En revanche, les livres qui parlent du sommeil sont toujours utiles, se renseigner, mieux comprendre son bébé, c’est forcément utile et ca donne de nouvelles pistes, des idées. J’ai beaucoup aimé celui de la psy dont on a été voir une élève, justement. C’est assez orienté analyse, mais ça fait tellement de sens. En plus il est pas cher. (j’ai mis des extraits sur Instagram en Une dans la story Sommeil)

4° Coup de pouce tout doux

– Donner de l’homéopathie

– Donner des petites préparations naturelles type sirop Pédiakid sommeil, Calmosine ou de la fleur d’oranger

– Vaporiser des brumes d’oreiller aux huiles essentielles spéciales sommeil, des Fleurs de Bach…

Lire l’article sur la consultation sommeil

Lire l’article sur le dénouement: comment bébé a fini par dormir?

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Consultation chez une spécialiste du sommeil bébé et enfant 1 novembre 2018 at 17 h 35 min

    […] Tous les contacts et solutions pour que bébé dorme […]

  • Reply Bébé dort enfin: qu'est-ce qui a marché? 1 novembre 2018 at 17 h 48 min

    […] Lire : Toutes les pistes et contacts pour aider bébé à dormir […]

  • Répondre à Bébé dort enfin: qu'est-ce qui a marché? Cancel Reply